Le niveau de difficulté des questions posées aux élèves : s’adapter à chacun ?

Ce billet est la suite du précédent , qui portait sur les séances de découvertes de texte au Cours Préparatoire. Nous y avons montré qu’au sein d’une s »ance, le Taux de Réponses Justes (TRJ) aux questions posées par l’enseignant varie peu (autour de 57%). Un Taux de Réponses Justes assez élevé, mais pas trop, permettrait à la fois d’enrôler les élèves dans la tâche et de soutenir leur effort ; ce serait finalement un taux acceptable pour tous.

 On pourrait penser que le Taux de Réponses Justes d’une séance est « assez élevé » du fait des élèves les plus avancés, et « assez bas » du fait des élèves les moins avancés… bref, que les élèves forts répondent souvent juste, et les élèves faibles souvent faux.

Mais, lors de séances de découvertes de texte, ce n’est pas le cas !

Continuer la lecture de « Le niveau de difficulté des questions posées aux élèves : s’adapter à chacun ? »

Le niveau de difficulté des questions posées aux élèves : quels choix possibles pour les enseignant.e.s ?

Lors de séances de découvertes de textes, en lecture, au cours préparatoire, quelles sont les marges de manœuvre des enseignant.e.s ?
Lorsque la séance prend le format d’un “cours dialogué” (ce qui est souvent le cas), de précédentes recherches ont montré que le format impose aux enseignants certains choix, comme celui de garder un rythme soutenu afin de garder l’attention des élèves (Rowe, 1974).
Qu’en est-il du niveau de difficulté des questions qui sont posées aux élèves ?
Un.e enseignant.e peut-il.elle se permettre de poser uniquement des questions très faciles pour l’ensemble de la classe, par exemple pour renforcer certains acquis ? Au contraire, peut-il.elle se permettre de poser des questions qui mettent la majorité des élèves en difficulté, par exemple pour leur signifier le chemin qu’il restera à parcourir ? J’ai observé 35 séances de découvertes de texte dans 5 classes de Cours Préparatoire, et ma réponse est : non ! Je m’explique…

Continuer la lecture de « Le niveau de difficulté des questions posées aux élèves : quels choix possibles pour les enseignant.e.s ? »